Passer aux informations produits
1 de 1

Le Tartuffe ou L'hypocrite

Le Tartuffe ou L'hypocrite

Molière

Prix habituel €16,00 EUR
Prix habituel Prix promotionnel €16,00 EUR
En vente Épuisé
Taxes incluses.

Orgon

Ce que je viens d'entendre, ô ciel ! est-il croyable ?

Tartuffe

Oui, mon frère, je suis un méchant, un coupable,
Un malheureux pécheur, tout plein d'iniquité,
Le plus grand scélérat qui jamais ait été.
Chaque instant de ma vie est chargé de souillures,
Elle n'est qu'un amas de crimes, et d'ordures ;
Et je vois que le ciel, pour ma punition,
Me veut mortifier en cette occasion.
De quelque grand forfait qu'on me puisse reprendre,
Je n'ai garde d'avoir l'orgueil de m'en défendre.
Croyez ce qu'on vous dit, armez votre courroux,
Et comme un criminel, chassez-moi de chez vous.
Je ne saurais avoir tant de honte en partage,
Que je n'en aie encor mérité davantage.

Orgon, à son fils.

Ah ! traître, oses-tu bien, par cette fausseté,
Vouloir de sa vertu ternir la pureté ?

Damis

Quoi ! la feinte douceur de cette âme hypocrite
Vous fera démentir...

En mai 1664, Louis XIV applaudit à Versailles Le Tartuffe ou l'Hypocrite, comédie en trois actes de Molière. Mais cette hilarante satire des dévots - le chef de famille est d'un aveuglement ridicule et son directeur de conscience ne peut résister à la tentation et tombe dans l'hypocrisie - vient contrarier sa nouvelle politique religieuse, et il en interdit toute représentation publique.

Après avoir clamé que, loin de se moquer des dévots, il dénonçait les feux dévots et s'attaquait à toutes les formes d'hypocrisie, Molière entreprit de conformer sa pièce à son discoure en ajoutant deux actes entiers. Tartuffe s'y révèle non plus un directeur de conscience tombant dans l'hypocrisie, mais un hypocrite de profession, un imposteur.

Le texte proposé ici est une reconstruction de la version de 1664, résultant d'une démarche « génétique ». En « grattant » la surface de la version définitive, on voit affleurer l'histoire traditionnelle de l'homme pieux accueillant chez lui un religieux, lequel tombe amoureux de sa femme, tente en vain de la séduire, l'oblige à une ruse pour convaincre son mari incrédule et se fait chasser de la maison. Ce qui correspond aux actes I, III et IV de la version définitive.

Où l'on découvre dans cette version en trois actes une pièce plus puissante, plus dynamique, et beaucoup plus comique.
GF

PORTAPAROLE

I venticinque

SKU:9782378640583

Afficher tous les détails